sur les traces du pandou

Bienvenue sur mon blog

Classé dans : Non classé — 28 décembre, 2010 @ 19:00

Inspiration d’un footing nostalgique par un matin d’hiver glacial, en balcon sur la Baie des Anges et le Mont Boron.

Pour Matisse : « La main n’est que le prolongement de la sensibilité   « 

Plus modestement en ce qui me concerne, le sport permet à mon corps de se délester quelques instants de ma sensibilité, il est le prolongement un peu apaisé de mes émotions à fleur de peau.

 

Mes yeux sur le serpentin de la route

Déroulent leur ruban de solitude

Ma course aux foulées régulières

Cherche à ne plus penser le doute

Elle refuse au métronome de mes lacets

De battre la mesure de mes regrets

Et joue sa musique en clé de voûte

De ma naïve espérance

Elle est la résilience

 

Dans le port des bateaux obèses

Pour des touristes superficiels

Font un rempart à la falaise

Qui surplombe au loin presque irréelle

La mer aux reflets anthracite

Qui offre à ma montée qui hésite

La Réserve qui crochète ses rochers dentelés

Le château de l’Anglais qui parle en Français

 

Un kaléidoscope au prisme gris

Tourne dans ma tête

Au gré des lacets qui s’élèvent

Le ciel aux reflets gris

S’ouvre comme une bête

Dévoreuse du chagrin qui me pèse

 

La grande roue des fêtes

S’éloigne dans le lointain de mon regard

Tourne manège s’élèvent nacelles

Résonnent en solitaires mes semelles

 

 

La route forestière déroule ses lacets

A l’orée de la forêt montent les pins

Soudain le Cap Ferrat s’offre en surprise

Les sentiers s’ouvrent dans l’écrin

De ce joyau qui m’électrise

Dans la froideur glacée de décembre

Comme un radeau qui enfin lâche prise

Et ne veut plus attendre

 

 

La descente sera très belle

Voiliers et kayaks sont en balade

Le soleil qui tente l’aquarelle

M’arrache enfin un sourire en aubade

 

2 commentaires »

  1. sandrasbz dit :

    Bonsoir,

    Un vocabulaire riche et imagé et une belle musicalité dans ce texte…. J’aime beaucoup. Surtout ces couleurs qui semblent exploser tout à la fin, comme un instantané de la saison estivale…. En ces temps de grisaille, ça réchauffe !

    Bonne soirée,

    Sandra

  2. Antoine dit :

    Vos vers nous promènent joliement sur votre parcours sportif niçois. Je découvre ainsi que nous vivons les mêmes passions au même endroit !

    Amicalement,

    Antoine

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Audrey NEW |
Expression Libre |
De tout et De rien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ressources Humaines Mechoua...
| benjaminblog
| delunepierre